L'actualité immobilière de l'agence IMMODEM SEGITO
25 mai

Votre agence immobilière de Toulouse vous conseille de vérifier certains points avant la signature de l’acte de vente

Le rve d maison

Vous êtes sur le point d’acheter un bien immobilier à Toulouse ? Autant être honnête : les délais entre la signature du compromis et celle de la vente définitive sont longs ! En effet, durant ce laps de temps, le notaire doit régler un grand nombre de tâches administratives. Il doit notamment purger les droits de préemption de la commune, rechercher d’éventuelles servitudes, s’assurer qu’il existe bien un permis de construire pour les travaux que le vendeur a fait réaliser chez lui. Il doit également vérifier que le logement que vous êtes sur le point d’acheter à Toulouse n’est pas hypothéqué !

De votre côté, nous vous conseillons aussi de prendre certaines précautions avant de signer l’acte définitif de vente. La veille du rendez-vous chez le notaire, demandez à l’agent immobilier qui s’est chargé de la vente de vous faire revisiter le logement !

Il est en effet essentiel de vous assurer que le bien immobilier à Toulouse dans lequel vous allez vous installer est bien libre de tout occupant. Il est préférable de le faire aussi pour être certain qu’il est toujours dans le même état que lorsque vous l’avez visité, avant de faire une offre d’achat. Pas question qu’il se soit dégradé… Et parfois, certains propriétaires malhonnêtes quittent les lieux avec la cuisine équipée qu’ils ont pourtant intégrée dans le prix de vente, donc fait payer à l’acheteur. Mieux vaut donc tout revérifier pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Munissez-vous également d’un mètre et assurez-vous qu’il n’y a pas d’erreur et que la surface habitable est bien celle mentionnée dans le compromis de vente !

En cas de problème, parlez-en au notaire. Si vos observations sont recevables, il aura la possibilité de séquestrer une partie du prix de vente en attendant que le vendeur fasse le nécessaire pour vous céder le logement à Toulouse dans l’état que vous espériez !

C.V. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée