L'actualité immobilière de l'agence IMMODEM SEGITO
22 avr

Votre agence immobilière de Toulouse vous explique comment réussir un premier achat

Couple discutant avec un agent immobilier

L’achat d’un premier logement à Toulouse est souvent source de nombreuses questions pour l’emprunteur. Celui-ci s’interroge d’abord sur sa capacité à acheter et sur les risques inhérents à cet achat. Il s’intéresse ensuite à l’emplacement, mais aussi aux démarches et aux frais liés à cette acquisition.

Préparer soigneusement son projet
Si votre projet de premier achat à Toulouse est synonyme de nombreuses tensions, c’est que celui-ci s’insère généralement dans un projet de vie plus global. Et ce, d’autant plus qu’en tant que primo-accédant vous manquez souvent d’informations sur les critères d’obtention d’un prêt, sur les aides existantes et peut même ignorez-vous les différents points pouvant être négociés.
« La première démarche à effectuer est de s’informer sur la faisabilité du prêt, explique Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct. Le candidat à l’accession doit s’interroger sur les conditions requises pour la réalisation de son projet. Il doit s’informer sur le financement d’un futur bien avant même de commencer les visites. »

Pour cela, le client peut soit contacter sa banque (celle-ci lui fournira les critères qui lui sont propres), soit contacter un courtier qui pourra lui exposer les critères de tous les organismes financiers, les critères pouvant plus ou moins varier selon les banques. De plus, le courtier sera à même de fournir toutes les informations qui permettront au client de faire des économies.

Pensez au PTZ
Il existe différentes aides pour faciliter l’accès à la propriété. Le prêt à taux zéro, destiné exclusivement aux primo-accédants, permet d’acheter au choix un logement neuf ou ancien (sous conditions de travaux) partout en France. Il s’adresse à l’essentiel des ménages (en 2016, les plafonds de ressources ont été relevés). Il permet ainsi l’octroi d’un montant important (la quotité financée est de 40 % du coût du logement). Il doit tout de même être complété par un autre prêt immobilier.

Enfin, étudiez l’environnement du logement que vous convoitez, la qualité de la construction, évaluez le montant des travaux à sa juste valeur (faites-vous accompagner par un entrepreneur en bâtiment), sans oubliez les charge relatives à l’entretien collectif de l’immeuble, les dépenses de chauffage (surtout dans une maison), les taxes d’habitation et foncière … Un conseil : ne laissez rien au hasard !

C.V. / Bazikpress © goodluz

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée